Sans Rendez-vous

Réponse immédiate


Consultation gratuite

Un véritable avocat vous répond


Sans déplacement

sur toute la France


Du lundi au dimanche

de 9h à 19h


09.72.10.14.90

Gratuit selon votre opérateur

Votre nom :
Votre prénom :
Votre email :
Votre téléphone :
Votre question juridique :
Please leave this field empty. Je valide l'envoi d'un mail
Posez votre question...

Procédures d'alcool au volant

Vous pouvez perdre votre permis de conduire si vous conduisez avec un taux d’alcool compris entre 0,5 g/l et 0,8 g/l avec une amende pouvant aller jusqu’à 4500 € en plus d’un retrait de 6 points sur votre permis. Cette infraction constitue un délit si vous êtes pris avec un taux de 0,8 gramme d’alcool par litre de sang. Dans ce cas vous pouvez être jugé devant un tribunal avec des sanctions allant à l’emprisonnement ferme, une amende et l’annulation ou la suspension du permis de conduire. En France depuis 1995, il est interdit de conduire un véhicule en état d'ébriété.

 

Les conséquences de l’alcool au volant

 

L'alcool au volant fait plus de mal que de bien. De nouvelles mesures sont prévues  pour renforcer la lutte. Dès que vous êtes reconnu coupable d’avoir conduit un véhicule avec plus de 80mg/100ml d’alcool dans le sang, votre permis est confisqué dès votre condamnation. Les sanctions immédiates existent et consiste à immobiliser la voiture et à vous placer en garde à vue pour 72 heures. En plus, vous devez subir une analyse de sang. La suite s’avère douloureuse car le préfet peut ordonner le retrait du permis pour 6 mois. Pour les sanctions judiciaires, le tribunal peut prononcer votre condamnation ferme. Mais en tout état de cause, un avocat compétent peut trouver toujours une faille durant toutes ces procédures. 

La contestation des résultats face à l’alcool au volant

 

Vous avez parfaitement le droit de contester tout sujet mettant en péril votre honorabilité. C’est votre droit le plus absolu. Cependant, vous êtes tenus de prouver le contraire par une argumentation solide. L’alcootest approuvé par le gouvernement est fiable mais pas infaillible. Une erreur peut survenir au cours du processus. Le code criminel prévoit de démontrer que l’alcootest a été mal utilisé ou a mal fonctionné.

L’intervention d’un avocat expérimenté est indispensable pour prouver effectivement le mauvais fonctionnement de l’alcootest. Maitre Xavier BERVARD HEINTZ peut vous être d’une grande aide dans ce type de procédure lié à l'alcool au volant. Son engagement à votre côté vous permet de faire valoir vos droits.