Sans Rendez-vous

Réponse immédiate


Consultation gratuite

Un véritable avocat vous répond


Sans déplacement

sur toute la France


Du lundi au dimanche

de 9h à 19h


04.94.56.40.76

Gratuit selon votre opérateur

Votre nom :
Votre prénom :
Votre email :
Votre téléphone :
Votre question juridique :
Please leave this field empty. Je valide l'envoi d'un mail
Posez votre question...

ico_licenciementAvocat en droit de visite et d'hébergement

Le droit de visite et d’hébergement est le droit dont bénéficie celui des parents chez qui ne réside pas l’enfant après une séparation. Le titulaire de ce droit dispose de la faculté de ne pas faire usage de ce droit. Il tire sa source de l’alinéa 2 de l’article 373-2 du code civil aux termes duquel chacun des père et mère doit maintenir des relations personnelles avec l’enfant ou les enfants à l’issue du divorce. Les modalités d’exercice du droit de visite et d’hébergement peuvent donner lieu à un conflit entre les parents. Dans ce type d’action, il est important de se faire assister ou représenter par un avocat compétent en droit de la famille comme Maître Xavier BERVARD HEINTZ.

 

 

Vous accompagner en cas d’action en justice liée au droit de visite et d’hébergement

 

Il n’est pas rare que des conflits éclatent dans l’exercice du droit de visite et d’hébergement. Dans une telle situation, l’assistance d’un avocat vous permet de protéger au mieux vos intérêts et ceux de votre enfant. Habitué aux procédures relatives au droit de visite et d’hébergement, il saura vous représenter lors de l’audience avec le juge des affaires familiales. Dans ce type d’action en justice, un spécialiste en droit de famille est le seul capable de vous proposer les meilleures voies de droit pour remporter votre procès. 

 

Bien discerner la notion de droit de visite et d’hébergement

 

Le premier devoir de votre avocat est de vous aider, à travers des conseils avisés lors de la consultation personnalisée, à mieux cerner tous les contours de la notion de droit de visite et d’hébergement. 
En général, les tribunaux dans les décisions fixent l’exercice du droit de visite et d’hébergement la première, troisième et cinquième fins de semaine de chaque mois, ainsi que la moitié des vacances scolaires en alternance selon que l’année est paire ou impaire.